Brèves

Santé mentale des enfants, adolescents et jeunes adultes

15/02/2019

Santé mentale des enfants et adolescents : réagir à temps avec du soutienDès 2016, je me suis engagée à renforcer les équipes qui travaillent avec des enfants et des adolescents dans le secteur de la santé mentale.

Les moins de 24 ans représentaient déjà 31% de la population bruxelloise et une croissance du nombre de jeunes enfants pour les années à venir était une projection vraisemblable, confirmée par les projections démographiques.

Ma préoccupation : favoriser le dépistage précoce. Les difficultés induites par la précarité ou les relations problématiques avec le milieu de vie doivent être repérées à temps. Et pour les jeunes vivant avec des souffrances psychosociales, un dispositif de prise en charge élargi est nécessaire pour prévenir la persistance de troubles du développement.

4 nouvelles équipes travaillant avec des enfants et adolescents ont donc été agréées depuis lors et j’ai augmenté le cadre pour 11 équipes déjà agréées.

Résultat : aujourd’hui + de 70 % des services disposent d’une équipe enfants-adolescents subventionnée, composée de pédopsychiatre, psychologue, fonction sociale, et également de psychomotricien(ne) et de logopède.

"Aujourd'hui, osons parler de l'épilepsie"

11/02/2019

Ajourd'hui, osons parler de l'épilepsie75.000 personnes sont concernées par l’épilepsie dans notre pays. Vous et moi, proches, collègues, parents, voisins ou simples passants, nous pourrions un jour ou l’autre avoir à réagir pour protéger une personne en crise.

Savez-vous que la moitié des personnes atteintes souffrent des préjugés à leur encontre ou de discriminations ? Résultat : la stigmatisation diminue leur vie sociale et c’est comme une seconde maladie qui s’installe. Cela peut ralentir les apprentissages pour les enfants et les adultes peuvent en souffrir jusqu’à la dépression.

Epilepsie : sécuriser la personneAujourd’hui, journée mondiale de lutte contre l’épilepsie, je veux vous convaincre d’être attentif.ve à la campagne « …osons parler de l’épilepsie » menée par la Ligue Francophone Belge contre l’Épilepsie.  Je soutiens cette action dans le cadre de mon plan stratégique de promotion de la santé, avec les partenaires de la campagne (le Ministère de l’Enseignement, UNIA, AVIQ et SSMG). La lutte contre la stigmatisation en est un axe important et s’organise à travers diverses problématiques : handicap, VIH, usages de drogues ou santé mentale.

Enfant, épilepsie en activité sportiveEn suivant le lien ci-dessous, vous trouverez toutes les infos pratiques qui répondent aux questions importantes : quelles sont les manifestations ? que faire ? faut-il appeler les secours ? et bien d’autres encore.

Relayez cette info ou les publications de la Ligue auprès de vos amis. Les personnes qui vivent avec une épilepsie et leurs proches ont besoin de votre intérêt à mieux connaître la maladie. Merci à vous!

Toutes les infos et documents disponibles sur le site web de la Ligue francophone belge contre l'épilepsie

Pompiers bruxellois : compenser les manques structurels en personnel et anticiper les départs

08/02/2019

Pompiers bruxellois : service remforcéResponsable du service des pompiers bruxellois, j’ai voulu répondre au manque d’effectifs dès ma prise de fonction. Et anticiper sur les nombreux départs à la retraite qui s’annonçaient : assurer la transmission inter-générations des savoirs est crucial pour la formation des nouvelles recrues.

Aujourd’hui les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les 210 pompiers-ambulanciers engagés depuis 2015 ont très largement compensé les départs et nous avons pu augmenter les effectifs de 5%. La procédure lancée en 2016 a permis de renouveler à temps la réserve de recrutement disponible dès 2017.

Pour les agents administratifs et les officiers, avec 20% d’augmentation des effectifs, les manques structurels criants au sein des services du SIAMU ont ainsi pu être rencontrés en partie. Une nouvelle procédure de recrutement “officiers” est planifiée en 2019, comme pour des postes administratifs.

Ces nouveaux agréments rencontrent des besoins spécifiques dans les quartiers

06/02/2019

Santé : renforcer l'accès aux soins de santéLe réseau des maisons médicales en Région bruxelloise est renforcé avec deux nouvelles reconnaissances. Après un premier agrément en 2016, j’ai veillé à ce que les maisons médicales de Ganshoren et de Forest puissent elles aussi bénéficier d’un financement pour le travail d’accueil et de santé communautaire qui favorise l’accès aux soins de santé de première ligne.

Assistants sociaux, infirmières sociales ou gradués en santé communautaire travaillent avec les équipes médicales pour réaliser un travail d’information et de prévention en direction des publics fragilisés, des enfants, ou encore des personnes âgées isolées.

Ces deux maisons médicales, comme bon nombre d’entre elles travaillant au forfait, touchent souvent des patients à faibles revenus bénéficiant d’une intervention majorée.

En plus de l’amélioration de la couverture territoriale, ces agréments rencontrent des besoins sociaux spécifiques dans le quartier densément peuplé entre la gare du Midi et la maison communale de Forest et à proximité de logements sociaux à Ganshoren.

Les exportateurs bruxellois intéressés par nos actions ciblées en Afrique

05/02/2019

Ciblage géographique pour les missions économiques : le continent africainJ’ai présidé 8 missions économiques sur le continent Africain. En 2018, un tiers des missions bruxelloises y ont été organisées et notre réseau d’attachés économiques et commerciaux (AEC) vient d’être doté de 2 localisations supplémentaires, toutes deux sur le continent : Dakar et Tunis.

A l’heure où les pays africains diversifient leurs partenariats, il est crucial pour nos entrepreneurs de compter sur des relais locaux et un accompagnement adapté. De plus, à la suite d’une forte accélération de la croissance (2015-2017), de grands chantiers d’infrastructures voient le jour avec des retombées pour de nombreux secteurs.

Dans ce contexte j’ai voulu privilégier les secteurs porteurs où nous avons une expertise : éco-construction, transports, secteur technologique, services juridiques ou financiers. Ce ciblage pour une efficience maximale des actions menées et pour contribuer au mieux au développement, comme au bien-être des populations.

La Région bruxelloise exporte mieux dans le secteur des services

05/02/2019

Les exportations de services en hausseEn Région bruxelloise, 90% du PIB est généré par les entreprises du secteur des services. En 2014, alors que je prenais mes fonctions de secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, les services représentaient seulement 45% des exportations !

Aujourd’hui les services représentent 56,3 % des exportations bruxelloises. Cette progression résulte notamment des mesures ciblées que j’ai insufflées : augmentation de 30% du nombre d’actions de hub.brussels dans ce domaine, volet « exportation de services » dans la formation BEST, accompagnement personnalisé des néo-exportateurs.

Commerce extérieur : Cécile Jodogne visite le site bruxellois de la Sabca

31/01/2019

Cécile Jodogne, secrétaire d'Etat au commerce extérieur en visite à la SABCACe matin, la secrétaire d’Etat chargée du Commerce extérieur Cécile Jodogne a visité le site de la SABCA à Evere, dans le cadre d’un suivi attentif de la mission princière au Maroc.

La SABCA, société belge basée en Région bruxelloise, soutenue financièrement par le gouvernement bruxellois via le fonds régional de recherche et d’innovation Innoviris, développe, depuis bientôt cent ans, un savoir-faire aujourd’hui reconnu et influent dans le secteur de l’aviation civile, l’espace et la défense. Implantée depuis 2012 sur le sol marocain, cette jeune filiale a contribué au positionnement de la SABCA dans le secteur de l’aéronautique, tout en renforçant les activités opérées depuis Bruxelles.

Sabca a profité de la Mission princière de novembre 2018 pour acter la signature d’un accord de partenariat entre la SABCA et Sabena Aerospace pour le développement d’une plateforme d’activités de maintenance au Maroc. Cet accord est une étape importante du développement au Maroc (SABCA y emploie aujourd’hui 70 personnes), qui ayant commencé en 2012 avec des activités d’assemblage de structures aéronautiques au profit des activités du site de Bruxelles (300 travailleurs : siège social + maintenance d’équipement pour civil et spatial), va se développer de manière significative sur des activités de maintenance d’avions ou  autres types de plateformes. Ils sont en contact étroit avec les Autorités Marocaines (Armée de l’Air du Maroc ) qui soutiennent la SABCA dans cette initiative. Le but est notamment de proposer à Casablanca des activités de maintenance pour le marché africain.

«Cet exemple renforce donc ma conviction qu’il existe là un énorme potentiel de collaboration économique mutuellement bénéfique pour nos deux pays. Et ce n’est pas un hasard si j’ai fait du développement de nos exportations vers l’Afrique l’une des priorités de la politique bruxelloise en matière de commerce extérieur», conclut Cécile Jodogne.