Brèves

Voilà une belle occasion d'en savoir plus sur le Brexit et les enjeux pour Bruxelles

18/04/2019

Débat Brexit à Schaerbeek organisé par DéFI JeunesLe Brexit, une réalité éloignée de nos préoccupations quotidiennes ? Avec DéFI Jeunes, j’ai voulu nous donner l’occasion d’en parler.

Il y aura des conséquences pour tous les pays membres de l’UE. Nos entreprises sont directement concernées. Nous aussi comme consommateurs. Bruxelles, au cœur de l’Union, doit aussi continuer à se positionner vis-à-vis des investisseurs potentiels.

Le Brexit suscite de nouvelles stratégies économiques. J’ai réalisé sur ce terrain un travail important en tant que secrétaire d’État au Commerce extérieur.
C’est de tout cela et de vos questions, que je vous propose de parler lors de cette soirée.

Les formations Réagir Face à l'Urgence sont de retour

08/04/2019

Formations Réagir Face à l'Urgence, une formation de base aux premiers secoursC’est reparti pour les formation gratuites « Apprendre à réagir face à l’urgence ». Si vous prenez le métro, vous aurez peut-être remarqué que notre campagne d'affichage dans les stations est en cours.

Comme l'année dernière l'accent est mis sur la réanimation cardio-pulmonaire. Vous recevrez des conseils en cas d’accidents domestiques. Les gestes qui sauvent en cas d'accident sur la voie publique sont aussi abordés lors de ces formations.

J'avais pris l’initiative de ces formations citoyennes après les attentats de Bruxelles et nous avons pérennisé la formule vu son succès et son utilité. Elles sont sont co-organisées par l’IFAMU, la Croix-Rouge et les pompiers de Bruxelles. Attention, nouveau lieu, vous trouverez toutes les infos sur le site web.

Ça démarre dès le week-end des 4 et 5 mai ! Inscrivez-vous dès à présent sur le site http://reagir-urgence.brussels

Santé en milieu carcéral

02/04/2019

Promouvoir la santé en milieur carcéralA plusieurs reprises notre pays a été condamné par la Cour Européenne des Droits de l’Homme en raison de conditions de détention inacceptables. En matière de santé, l’équivalence des soins doit être garantie en prison.

En tant que Ministre bruxelloise de la Santé, j’ai soutenu l’asbl I-Care qui intervient dans les prisons pour rencontrer les demandes des détenus. 648 rencontres avec les détenues de la prison de Berkendael ont permis en un an de répondre à diverses demandes médicales, juridiques, sociales, ou en lien avec la préparation de la sortie.

Très vite cependant, il m’est apparu indispensable d’aller au-delà du cadre strict de mes compétences pour tenter de remédier à la situation actuelle.

Comment ? En m’impliquant avec tous les Ministres francophones concernés par la question du respect des droits humains en prison : droit à l’éducation, à la formation, à l’accès à des activités sportives et culturelles.

Je soutiens aussi le projet de réforme visant à transférer les soins de santé en prison, du Ministère de la Justice à celui de la Santé, et je plaide pour le renforcement de la coopération entre les différentes compétences concernées.

Règlement de travail pour le SPFB

01/04/2019

Un règlement de travail pour les Service Public Francophone BruxelloisLors de cette législature 2014-2019, nous avons doté le Service Public Francophone Bruxellois d'un règlement de travail. L'équité a présidé à l'élaboration du document, en concertation avec les organisations syndicales.

Les fonctionnaires disposent ainsi d'un cadre de travail clair. Ce règlement de travail reprend les conditions générales de travail des agents du Service Public Francophone Bruxellois. Il garantit les conditions de sécurité et de bien-être au travail.

J’ai tenu à ce que ce règlement mette enfin l’administration en conformité avec la législation en vigueur. Il s’agit aussi d’un document évolutif auquel une Commission (la COHORT) est chargée de proposer des adaptations, notamment en matière de congés, de télétravail, d’aménagement des horaires, etc.

Service Public Francophone Bruxellois : nouveaux services

01/04/2019

Service Francophone Bruxellois : nouveaux servicesDurant cette législature 2014-2019, nous avons implémenté de nouveaux services au sein du Service Public Francophone Bruxellois (SPFB). Voici deux exemples.

Des achats réalisés pour un montant annuel de 22 millions d’euros étaient jusqu’à présent engagés par chacun des services concernés. Un service des achats centralisés a été mis en place. Objectifs : rassembler les compétences, standardiser les processus de commande, centraliser le traitement des factures et leur comptabilisation.

Uniformisation et contrôle des procédures d’achat garantissent mieux encore le respect de la loi sur les marchés publics sous l’autorité d’un chef de service mandaté.

Un autre exemple de réforme : la mise en place de deux services spécifiques pour répondre d’une part aux exigences de la gestion du statut de fonctionnaire et d’autre part à celles d’une gestion optimale des Ressources Humaines (RH). Il s’agira pour ce dernier de gérer les compétences, les processus internes et d’évaluer en permanence l’organisation du travail.

Le télétravail instauré

01/04/2019

Le télétravail instauré au Service Public Francophone Bruxellois (Cocof)Le Service Public Francophone Bruxellois (SPFB) a instauré le télétravail depuis 2018. J’ai voulu donner un cadre formel au télétravail pour le valoriser auprès des agents et pour inscrire cette possibilité dans une optique de modernisation et d’attractivité de l’administration.

Aujourd’hui une centaine d’agents travaillent un à deux jours à domicile et ce de manière récurrente, à jours fixes.

En mars de cette année, 272 agents peuvent travailler chez eux ponctuellement, en accord avec leur supérieur hiérarchique. Ce chiffre est en hausse depuis le début de la mise en œuvre de la mesure.

Introduire cette possibilité du télétravail permet plus de flexibilité et de rentabilité pour certaines tâches, et réduit la fatigue inutile liée aux problèmes de mobilité.

Drogues: une politique basée sur des données objectives

28/03/2019

Drogues : une vision intégrée pour la réduction des risqueLes usagers de drogues ne peuvent être abandonnés face aux risques qu’ils encourent pour leur santé et leur vie sociale et professionnelle.

Et pour mettre en place des actions et réduire les risques, émotions et manières de voir ne peuvent prendre le dessus sur la raison.

Eurotox est un service de support désigné dans le cadre de mon plan stratégique de promotion de la santé. Leur objectif : recueillir des données et les traiter pour fournir une photographie précise de la situation en matière de drogues à Bruxelles. Utile pour ceux qui interviennent au quotidien et indispensable pour une approche pragmatique basée sur des constats objectifs.

Cet exemple illustre l’importance des services de support que j’ai voulu intégrer dans mon plan d’action. Le but est aussi de favoriser la circulation de l’information entre le travail de terrain, l’analyse des données et les orientations politiques. Une vision intégrée qui a présidé à la mise en place mon décret de Promotion de la santé.

Lien vers le rapport 2019 d'Eurotox

Pour faciliter les investissements étrangers

22/03/2019

Agir pour faciliter l'attraction des investisseurs étrangers à BruxellesMettre toutes les chances du côté de Bruxelles. Pour attirer les investisseurs, il faut se donner les moyens. Ce qui a été fait :

+ de moyens d’action pour notre agence hub.brussels Invest & Export. Elle est LE point de contact pour toute l’activité économique internationale de Bruxelles. Ses moyens budgétaires ont été doublés.

+ de capacité d’accueil pour notre incubateur «Brussels Foreign Investors Hub» : 12 places de plus depuis mars 2017.

+ de ciblage sur les secteurs prioritaires pour Bruxelles : sciences de la vie, nouvelles technologies en lien avec le numérique, industries créatives, finance & assurance, services juridiques.

Résultat : + d’emplois créés par les investisseurs étrangers, voici mon point bilan à ce propos

Aides aux néo-exportateurs

20/03/2019

Aides spécifiques aux néo-exportateurs promues par Cécile JodogneLes entreprises bruxelloises et startups peuvent compter sur nos mesures pour se développer à l’international. Nous avons mis cela en place avec hub.brussels.

Comment ? En renforçant les formations dédiées aux néo-exportateurs, en augmentant les aides financières sollicitées par des starters, en recrutant un account manager spécialisé et grâce à des outils diagnostic en ligne ou autres support informatifs.

Aux 4 coins du monde, nos attachés économiques et commerciaux (AEC) sont leurs relais et les missions économiques offrent des opportunités pour leurs projets.

Dans notre pays de 11 millions d’habitants, le passage au stade scale-up (10 employés ou la forme juridique SA) exige souvent des clients à l’étranger. Atteindre ce stade est indispensable pour décrocher des accords d’investissement.

Incitants adaptées => +d'efficacité

19/03/2019

Les nouvelles aides à l'exportation réformées par Cécile Jodogne

Nous avons consulté les entrepreneurs pour réorienter les aides à l’exportation. Résultats : des aides majorées pour les entreprises qui se préparent à l'export, un soutien aux petites entreprises ou starters renforcé, et la possibilité d'étaler certaines aides.

Grâce à cette réorientation les entreprises utilisent 17,5% d’aides en plus en 2018.

Les aides publiques doivent viser une efficacité maximale. Plus on tient compte des besoins des entreprises sur le terrain, plus les incitants sont efficaces.

Aujourd’hui, 8 aides à l’exportation (2 de plus qu’auparavant) sont proposées, +d’infos ici : http://snip.ly/m5dty8

Développement durable chez les pompiers

15/03/2019

Pompiers de Bruxelles et développement durableMême les Écolos, qui m’ont précédé dans la gestion du service des pompiers de Bruxelles, n’avaient rien fait pour un fonctionnement plus respectueux de l’environnement !
Pour appliquer les critères élémentaires du développement durable dans la gestion, tout était à faire. Quelques mesures prises :

  • Les permis d’environnement des casernes sont tous en voie d’être régularisés.
  • Les nouvelles casernes Delta et Anderlecht intègrent des critères forts de durabilité.
  • Le remplacement des anciennes chaudières est programmé cette année, comme à l’état-major. On réduira ainsi les consommations ...et les pannes.
  • Des panneaux solaires vont être installés sur la toiture de l’Etat-major.
  • Grâce au plan de déplacement d’entreprise on va améliorer la mobilité des agents. Une flotte de vélos électriques de service va être acquise.
  • Un éco-manager sera recruté cette année.

 

Réforme en profondeur pour le service des pompiers bruxellois

14/03/2019

Pompiers : le service bruxellois précurseurSaviez-vous que le service d’incendie des pompiers bruxellois a toujours été précurseur dans notre pays ?

En 1973 déjà les pompiers bruxellois mutualisaient leurs moyens en une seule zone de secours pour les 19 communes. Cette restructuration a inspiré la création de zones de secours dans tout le pays.

Plus de 40 ans après il était crucial de réaliser une nouvelle réforme en profondeur. Après un parcours législatif et institutionnel de 3 années, et malgré les blocages politiques, le service d’incendie et d’aide médicale urgente de bénéficie d’une structure hiérarchique claire. Cette nouvelle organisation est en place depuis le début 2018 et aujourd’hui 5 des 8 mandataires à la tête du service sont désignés.

Il faut savoir que jusque-là deux dirigeants au même niveau hiérarchique se « partageaient » la direction. Une source de conflits et de gestion chaotique à laquelle il fallait mettre fin.

Pour en savoir plus, c’est ici