Editos

10/04/2019

Chère Bruxelloise, cher Bruxellois,

Chaque semaine vous êtes des milliers à prendre connaissance de mes actualités, à interagir sur ma page Facebook, sur Twitter, sur LinkedIn. Merci pour votre intérêt, vos «likes» et vos nombreux commentaires.

J'ai toujours été totalement engagée pour notre Région. J’aime Bruxelles, c’est le moteur de mon action.

Rester à votre écoute, transformer vos préoccupations et les enjeux bruxellois en propositions pour améliorer notre ville demain, c’est tout le sens de ma candidature à l’élection du 26 mai prochain pour le Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale.

Une autre façon de faire en politique

J’aime le dialogue et l’action, je n’aime pas les oppositions stériles. Quand certains s’opposent et recherchent les clivages, je recherche ce qui rassemble. Prendre des responsabilités et mener à bien des projets, voilà ce qui me tient à cœur.

A propos de deux enjeux principaux qui ont marqué mon mandat

Les réalités que je rencontre dans mes fonctions me touchent personnellement. Je suis alarmée par l’évolution des inégalités sociales. Dans le secteur de la santé, j’ai soutenu des initiatives qui s’adressent efficacement aux personnes en situation de précarité. Sur le terrain, avec les professionnels et les usagers, j’ai pu mesurer l’importance du travail réalisé et la nécessité de continuer à agir sur les causes des inégalités. C’est important pour les Bruxellois concernés, leurs familles, leur entourage, et pour nous tous.

Je partage avec les entrepreneurs bruxellois le même enthousiasme pour Bruxelles. Chaque action pour promouvoir avec eux notre savoir-faire m’a montré à quel point inventivité et expertise sont au rendez-vous. Mieux vivre à Bruxelles, c’est développer la production de biens et de services localement, tout en étant capable de s’ouvrir à de nouveaux marchés. Cela aussi me tient à cœur : aider à concilier entrepreneuriat et inclusion sociale, entrepreneuriat et développement durable.

Dans les semaines qui viennent, avec tous les candidats de DéFI, je vous parlerai de nos suggestions pour que Bruxelles relève tous les enjeux actuels. Dès à présent, je fais appel à vous. N’hésitez pas à me faire part de vos expériences et de vos constats.

Faisons de Bruxelles une Région CLAIREMENT PLUS JUSTE, où l’innovation est au service du bien-être de tous. 

À bientôt !

Cécile JODOGNE,
100% engagée pour la Région bruxelloise

15/02/2019

Cécile Jodogne, secrétaire d'Etat à la Région bruxelloiseSe loger, se déplacer, se former, travailler, se divertir, rester en bonne santé dans un cadre de vie agréable et sûr : ces besoins essentiels relèvent des compétences de la Région de Bruxelles-Capitale.

Ces matières concrètes exigent pragmatisme, technicité et expertise. Elles nécessitent, particulièrement à Bruxelles, la concertation, la collaboration et la coordination de tous les acteurs.  

Les invectives, l’agressivité et le dénigrement n’y sont pas des outils indispensables, bien au contraire. Ceux-ci compromettent la qualité du service que se doit de fournir l’élu au citoyen. Pourtant, le bruit généré par ces querelles donne trop souvent le ton des campagnes électorales lors desquelles le citoyen doit faire son choix.

Alors, est-il indispensable d’être agressif pour faire de la politique ? N’y a-t-il pas d’autre manière de faire avancer les choses qu’en renforçant les oppositions stériles ?

Aujourd’hui où l’immédiateté, les « infox », les petites phrases assassines et les raccourcis populistes montrent leurs limites, il est essentiel de confier les responsabilités à des femmes et des hommes politiques qui construisent, ensemble et durablement, la société de demain.

C’est cette manière de faire de la politique qui me motive. Dans les différentes responsabilités que les électeurs m’ont permis d’assumer, j’ai fait bouger les choses. J’ai insufflé des changements, j’ai apporté des solutions et des perspectives. Avec détermination. Avec ambition. Avec patience. Et puis en prenant les décisions, en m’y impliquant et en les assumant.

Voilà quelques années maintenant que je m’investis dans la politique bruxelloise. Mon mode de fonctionnement ne changera pas. Le moteur de mon engagement politique non plus. Ce moteur restera la responsabilité qu’il me permet d’endosser, pas le pouvoir qu’il me confère.

Ma façon de communiquer est à l’image de cet engagement : expliquer plutôt que fustiger. J’exprime mes opinions, j’informe à propos de mon travail politique tout en restant à l’écoute. Les Bruxellois sont lucides, ils savent que les retentissements n’ont qu’un temps et préfèrent compter sur celles et ceux qui construisent avec sagesse des solutions concrètes et durables.

Faire la politique autrement est possible : une conception durable du savoir-faire politique qui ne s’inscrit pas dans la préoccupation du coup médiatique éphémère. N’est-ce pas mieux répondre aux aspirations des citoyens à un présent plus ouvert et prometteur, tourné vers demain et après-demain ?

Cécile Jodogne

10/12/2018

Illustration Paix - Déclaration Universelle Droits de l'HommeIl y a septante ans, la toute jeune Organisation mondiale des Nations Unies (ONU) engageait le monde de l’après-guerre dans un défi universel, celui de la paix comme condition nécessaire au respect de la dignité et de la liberté de chacun.

Aujourd’hui la Déclaration universelle des Droits de l’Homme est plus que jamais fondatrice d’une vision d’avenir progressiste et universelle, respectueuse de la diversité des pensées religieuses et philosophiques.

Liberté, égalité, dignité, droit à la vie et à la sûreté sont les droits fondamentaux. La Déclaration universelle affirme aussi toute l’importance des conditions de leur réalisation : droit à la sécurité sociale, à l’égalité salariale pour un même travail ou encore à l’accès aux soins de santé (articles 22 à 27). Pas de dignité de la personne sans politiques économiques et sociales visant à plus d’égalité.

Cette cohérence entre les principes et l’indispensable volonté politique fait de ce texte un fondement univerel pour des politiques publiques responsables et fondatrices de sociétés modernes et durables.

Mettre en place à Bruxelles un plan de promotion de la santé qui vise à réduire les inégalités d’accès aux soins, proposer à nos entrepreneurs des outils pour mieux intégrer les objectifs du développement durable, réformer le service des pompiers et ambulanciers pour pérenniser ce service indispensable pour la sécurité des Bruxellois, voici quelques exemples de réalisations que je porte avec mon équipe et les dirigeants des administrations concernées.

Ces réalisations contribuent à rendre notre société encore plus respectueuse des Droits de l’Homme ici à Bruxelles pour tous ses habitants. Les valeurs que nous portons avec les entreprises exportatrices de plus en plus nombreuses à intégrer les objectifs de développement durable qualifient l'image de Bruxelles auprès les pays avec lesquels nous commerçons.

Voici quelques réflexions que je voulais partager avec vous au moment où nous évoquons cet acte universel et porteur d'espoir pour un monde plus juste.

Cécile Jodogne