Réforme structurelle et statutaire du SIAMU

La réforme structurelle

Parmi les changements majeurs : la suppression de la structure bicéphale du SIAMU. Elle fera place à une direction unique, avec à sa tête un pompier officier chef de service. Cette chaîne de commandement simplifiée permettra à la direction de concentrer ses efforts sur des problèmes connus de longue date, tels que la rénovation des casernes, les formations et la revalorisation des hommes du feu. Le directeur opérationnel et son commandant en second seront désignés pour un mandat de 5 ans.

Première étape de ce pan de la réforme, la modification de l’ordonnance portant la création du SIAMU a été votée en avril 2015 par le Parlement bruxellois. Il revient encore au Gouvernement bruxellois de finaliser l’adoption des actes d’exécution afin de permettre son entrée en vigueur (estimée au premier semestre 2017).

La réforme statutaire coordonnée avec la réforme de la sécurité civile

L'objectif est d'intégrer le SIAMU dans l’importante réforme fédérale de la sécurité civile, entrée en vigueur le 1er janvier 2015. Outre la transposition de certaines mesures fédérales dans le statut des pompiers bruxellois, cette intégration nécessite l’adoption d’un accord de coopération avec l’autorité fédérale afin d’harmoniser le statut des pompiers bruxellois avec celui des pompiers des autres zones de secours.

La Secrétaire d’Etat Jodogne et le Ministre Jambon se sont accordés sur un texte d’accord de coopération qui est actuellement en procédure d’adoption.