Réforme structurelle et statutaire du SIAMU

La réforme structurelle

Nouvel organigramme du SIAMU après la réforme de Cécile JodogneParmi les changements majeurs : la suppression de la structure bicéphale du SIAMU. Grâce à une direction unique avec à sa tête un pompier officier-chef de service, un organigramme clair et des responsabilités bien définies, la réforme structurelle clarifiera et facilitera la gestion du SIAMU. Le directeur opérationnel et son commandant en second seront désignés pour un mandat de 5 ans.

La nouvelle organisation du service de lutte contre l'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise a été présentée à tous les agents du SIAMU et est d'application depuis le 1er mars 2018. Cette réforme indispensable a été voulue par Cécile Jodogne dès le début de sa mandature. Sa mise en œuvre est l'aboutissement d'un parcours difficile lors duquel il a fallu faire preuve de ténacité. Elle s'en était longement expliqué devant le Parlemement dès le 12 décembre 2017, voici une synthèse de son propos.

La réforme statutaire coordonnée avec la réforme de la sécurité civile

L'objectif est d'intégrer le SIAMU dans l’importante réforme fédérale de la sécurité civile, entrée en vigueur le 1er janvier 2015. Outre la transposition de certaines mesures fédérales dans le statut des pompiers bruxellois, cette intégration a nécessité l’adoption d’un accord de coopération avec l’autorité fédérale afin d’harmoniser le statut des pompiers bruxellois avec celui des pompiers des autres zones de secours. Cet accord résulte d'un long effort de concertation et d'un travail technique important.

Mise à jour de ce contenu: 
mars, 2018